Alessandra yoga

Pour lire l'article en Français, voir au bas de la page.

When i moved East London about a year ago i was determined to find a yoga teacher that would suit me. Even though i love practicing yoga on my own in my room under the roof, i also love following a teacher and feeling the energy of a group class.
After trying several places and teachers, i went to Alessandra's class at Yogahome . I can't say i instantly loved it as i came from a different style of Yoga and found it quite hard. Something got me hooked though. Something in Alessandra made me want to jump on her "yoga train" as she said later to me. There was a sort of presence in her that i felt i should try to follow...
As i entered Alessandra's house i felt like going into her world. And her world at the moment is rather busy! Taking care of her son is her Sadhana (yoga practice) these days. I got the impression that Yoga is present in Alessandra's entire life.


S: Tell me about your Yoga journey.

A: My Mom was a Yogini. In Italy at this time she was considered as a bit marginal, but she did not mind, she worked hard and yoga was something that she discovered and it accompanied her all along her life. She was very interested in the devotional and philosophical aspects of it. So i guess i have always been surrounded by that, even unconsciously.

I started doing tantra and Kriya yoga. I was initiated by a swami when i was 20.
Then i discovered Ashtanga Yoga which i took as yoga therapy. It helped me recover from a serious injury. I studied with Patthabi Jois in Mysore, Matthew Sweeney and others.
Then slowly i moved to Vinyasa flow yoga. I first met Shiva Rea in London in 2004 and her approach instantly talked to me. This is the style of Yoga i now teach.
S: I am intrigued by Kriya yoga, can you tell me a bit about this experience?

A: I studied Kriya Yoga for several years under the direct guidance of Swami Kriyananda (direct disciple of Paramhansa Yogananda) both in California and in Italy. Kriya is Yoga for the householder of the 21st century and consists of Karma , Bhakty, Meditation, Pranayama and mudra asana that have been passed down from generations by the great Siddhis (Saints) of the Himalayas. It is a technique of very powerful pranayama (breathing exercises) that works on the chakras. It moves Prana (life force) and can be very uplifting. The asanas are simple and gentle.

S: How did that practice make you feel?

A: To be honest, i really liked it and found it fascinating. At 20 years old i was initiated by a Swami. This is quite a big thing, believe me and i am not sure i was old enough to go through all this. As well as being wonderful, it made me feel very UN-grounded. The funny thing is that most people these days start Yoga from a physical aspect with the Asanas, and then the spiritual side can come (or not). But for me it was the opposite. And i have to say i was not always so happy. I felt like i could not relate to other people of my age. I could relate very well to 50 years old people though, but it made me feel appart. I would meditate every day, mornings and evenings.
It was a fantastic and also difficult time.
S: What made it so difficult?

A: Don't get me wrong, i felt very blessed to experience such a thing, however, i felt like it had made me ready to leave this life, i felt like i was on another plane. I think i felt like i was too young to be like that, i had a whole life in front of me and i was very ungrounded and isolated.

S: Did the more physical Ashtanga practice helped you then?

A: Not only did Ashtanga help me recover from an injury, i think it also helped me to ground myself.
 My husband also played a very important role and i realised that Yoga had to be applied to my life, be part of my life but not necessary taking over everything and making me feel isolated and ungrounded. That, i feel is the real challenge: to incorporate yoga in your everyday life.
S: You studied in Mysore and with loads of great Ashtanga teachers, then you discovered Vinyasa Flow yoga with Shiva Rea. It seems like it was a revelation, a practice you could relate to a lot.

A: Yes, Ashtanga has been wonderful for me. However, in my personal experience i am not sure i could practice it right now, at the moment i need to preserve my energy to take good care of my family! Well, i am sure some women find it works well for them . But you know, i am talking for myself, and i practiced it a lot and loved it. It’s just that my Yoga journey has continued and brought me to teach about discovering the flow of prana (life force) .

S: It feels like you have a strong connection with Shiva. Can you tell me what you like in her practice?

A: Yes there is a strong connection. It just came at the right time on my yoga journey.
Shiva is like a wild animal, she really is in touch with nature, wilderness. She brings you back to real life and teaches how to apply Yoga to your own life. There is no rigid rule. It is all about being connected to yourself and finding your own path and your own way. Something i can really relate to.

S: Can you tell me about your teaching?


A: Teaching makes me happy. I need space and time though to get inspiration. That is why i try not to teach too much.
In my classes i include movement that gives freedom. I really like people to find their own "dance", their own rythm. I like using music to uplift, or calm when needed. Some parts of the practice are very cleansing (kriyas) and liberating. Each class is different. I try to have a different focus each week. There is no rigid rule about a series of postures, it's more about flow. I like to include some partner work as well sometimes.
I also like to incorporate some philosophy, usually at the end of the class when people are more relaxed and their ear more open.


S: Thank you Alessandra for our conversation. See you soon at your class!


Before i left Alessandra's house, she showed me her beautiful Ganesha Statue.
I felt very inspired by our conversation.
The Kriya Yoga subject definitely aroused my curiosity and i want to learn more about it and the energy body. For those of you who are interested, Alessandra recommends to read Autobiography of a Yogi by Paramhansa Yogananda.

You can find more information about Alessandra's classes and workshops on http://alessandrayoga.com/about



My next encounter will be with Ann Malone, Hang player singer songwriter and sound healer...



A Bientot!
Sybille.

L'article en français:

Lorsque je déménageais à l'Est de Londres il y a environ un an, j'étais déterminée à trouver un(e) professeur de yoga qui m'inspire. Bien que j'adore pratiquer seule dans ma chambre sous les toits, j'aime aussi suivre les indications d'un professeur et sentir l'energie d'un cours collectif.
Après avoir essayé plusieurs cours à plusieurs endroits, j'assistais au cours d'Alessandra à Yogahome. Pour être honnête, je ne peux pas dire que j'ai tout de suite accroché. J'avais l'habitude d'un autre style de yoga et je trouvais ce cours plutôt difficile et très different. Pourtant quelques chose m'attirai vraiment...
Quelque chose chez Alessandra me donnai envie de sauter dans son "train du yoga" comme elle me dit plus tard. Je ressentai chez elle une sorte de présence qui m'intriguai et me disai de revenir.
Lorsque j'entrai chez Alessandra, j'eu vraiment l'impression de pénétrer dans son monde. Et son monde en ce moment est plutôt mouvementé! Sa Sadhana (pratique Yogique) en ce moment c'est de s'occuper de son fils me dit elle! Il me sembla tout de suite que le Yoga était bel et bien present à chaque moment de la vie d'Alessandra.

S: Parle moi de ton chemin vers le Yoga.

A: Ma mère était une Yogini. En Italie à cette époque, elle était un peu considérée comme marginale, le yoga n'était pas vraiment répandu. pourtant ça lui était égale, elle travaillait beaucoup et le yoga était pour elle une formidable découverte et l'a accompagnée tout au long de sa vie. Elle était très interressée par l'aspect spirituel et par la philosophie. J'ai donc baigné dans cet atmosphère.

J'ai commencé par faire du Yoga Tantra et Kriya. Je fut initiée par un Swami lorsque j'avais 20ans.

Ensuite j'ai découvert le yoga Ashtanga que j'utilisai en tant que therapie. Cela m'a aidé à me soigner d'une mauvaise blessure. J'ai étudié avec Patthabi Jois à Mysore, Matthew Sweeney et d'autres.
Puis petit à petit je me suis tournée vers le yoga Vinyasa flow, naturelement, cela faisait partie de mon chemin. J'ai rencontré Shiva Rea pour la premiere fois à Londres en 2004. Son approche m'a instantanement parlé. C'est le style de yoga que j'enseigne actuellement.

S: Je suis intriguée par le Kriya yoga, peux tu m'en dire un peu plus?

A: J'ai étudié le Kriya yoga pendant plusieurs année sous la guidance de Swami Kriyananda (disciple directe de Paramhansa Yogananda) en Californie et en Italie. Le Kriya yoga consiste en: Karma, Bhakti, Meditation, Pranayama et mudra asana qui ont été transmis depuis des générations par les grands Siddhis (saints) des Himalayas. Il s'agit d'une technique de puissant Pranayama (exercices de respiration) qui agit sur les Chakras. Cela bouge le Prana (l'energie vitale) et peut etre très euphorisant. Les asanas (mouvements et postures) sont doux et simples.

S: Comment te sentais tu lorsque tu pratiquais cette forme de yoga?

A: J'aimai beaucoup cette pratique que je trouvais (et trouve toujours) vraiment fascinante. Lorsque j'avais 20 ans, je fût initiée par un Swami. L'initiation est quelque chose très important et sérieux. Je ne suis pas sure que j'étais assez mure pour digerer tout ça proprement. C'était vraiment incroyable de vivre tout ça, je ne me sentais pas du tout enracinée a la vie "normale". Je me sentais très a l'écart.
Tès souvent les gens commence le yoga par la voie physique, les asanas, puis le côté spirituel fait son apparition (parfois). Les asanas et le côté physique sont aussi importants puisqu'ils construisent les bases de la fondation. Ils permettent de se sentir bien encré sur terre. Pour moi ce fût le contraire et je ne me sentais pas du tout encrée au debut. Cela n'a pas toujours été facile et je n'étais pas vraiment heureuse. J'avais du mal à me sentir proche des presonnes de mon âge, je trouvais difficile de trouver des interêts communs. J'étais plus en accords avec les personnes d'une cinquantaine d'années, ce qui est merveilleux, mais me faisait me sentir très isolée. Ce fût une periode fantastique mais aussi très difficile.

S: Pourquoi était-ce si difficile?

A: Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit. Je me sens honorée d'avoir eu la chance d'une telle experience, seulement je me sentais prête à quitter ce "monde", j'étais sur un autre niveau de conscience, ma pratique spirituelle m'elevai à un niveau tres différent de celui des personnes de mon âge. Ce qui rendai mes relations avec eux difficiles. Je crois que j'étais un peu trop jeune pour ce genre d'experience. Je me sentais un peu trop isolée.

S: Alors est ce que la pratique très physique de l'Ashtanga t'as aidé à ce moment là?

A: La pratique du yoga ashtanga m'a non seulement aidée à guérir d'une blessure mais elle m'a aussi aidée a me reconnecter physiquement et mentalement au monde. Mon mari a aussi joué un rôle très important . Je réalisai peu à peu que le yoga devait s'integrer à ma propre vie, connectée au monde et aux gens que j'aime plutôt que de m'isoler. Je crois que c'est cela le vrai challenge: incorporer les enseignements du yoga (physiques mais aussi spirituels) dans sa vie de tous les jours.

S: Tu as étudié à Mysore et aussi avec de grands professeurs d'Ashtanga. Puis tu as découvert Shiva Rea et le Yoga Vinyasa. Il semble que ce fut une révelation, une pratique qui te convient vraiment.

A: Oui, Ashtanga a vraiment été formidable pour moi. Cependant en ce moment je ne suis pas certaine que je pourrais pratiquer cette forme de yoga. Cela demande beaucoup d'energie physique et j'en ai grand besoin pour prendre bien soin de ma petite famille (Alessandra a un fils de 2ans). Je suis sûre que cela convient à certaines femmes. Je l'ai beaucoup pratiqué et l'ai beaucoup aimé. Mais mon chemin m'a emmené à enseigner la decouverte du mouvement du Prana (energie vitale).

S: J'ai l'impression que tu as une relation et connection très forte avec Shiva. Peux tu me dire ce que tu aimes dans sa pratique?

A: Shiva est comme un animal sauvage, elle est vraiment en relation avec la nature, connectée au monde sauvage. Elle te ramene à la "vrai" vie et t'apprend à appliquer le yoga à ta propre vie, à ta façon a toi. Il n'y a pas de règles strictes. Il s'agit vraiment de se reconnecter à soi-même, profondement, et trouver son propre chemin, ses propres règles,  être en harmonie avec soi même. C'est très excitant et très libérateur.

S: Peux tu m'en dire un peu plus sur ton enseignement?

A: Enseigner me rend heureuse. J'ai cependant besoin d'espace et de temps pour toujours être inspirée. C'est pourquoi j'essaye de ne pas avoir trop de cours dans la semaine.

Dans mes cours j'inclue beaucoup de mouvement qui libère l'energie. J'aime que mes élèves trouvent leur propre "danse", leur propre rythme et souffle de vie. J'aime aussi utiliser la musique pour énergiser ou calmer selon les besoins. Certaines partie du cours sont très "nettoyante" (kriyas) et liberatrices. Il s'agit de débloquer des canaux énergetiques pour que l'énergie puisse de nouveau circuler dans tous le corps et l'esprit librement.
Chaque cours est différent. Il y a un theme chaque semaine. Il n'y a pas de règle stricte quant à une serie de positions déterminée. Il y a des bases à respecter mais il s'agit plus de mouvement et de libertée. J'aime aussi incorporer le travail à deux parfois, pour connecter les éleves entre eux.
J'ajoute un peu de philosophie souvent à la fin du cours, lorsque les élèves sont détendus et leurs oreilles sont plus ouvertes!

S: Merci Alessandra pour cette belle conversation. A bientôt à ton cours!


Juste avant que je quitte la maison d'Alessandra, elle me montrai sa superbe statue de Ganesha (en photo ci dessus).

Cette conversation m'avait beaucoup inspirée.

Le sujet du yoga Kriya avait vraiment éveillé ma curiosité. Je voulais en apprendre plus sur cette forme de yoga et sur le corps energetique. Pour ceux qui sont aussi interressés, Alessandra m'a recommendé de lire L'autobiographie d'un Yogi de Paramhansa Yogananda.

Ma prochaine rencontre sera avec Ann Malone, Musicienne et therapiste du son, elle joue du Hang, percussion en métal et joue parfois lors d'ateliers de yoga... à suivre!

A bientôt,

Sybille.




























































No comments:

Post a comment